Biographie

Né à Istanbul en 1978, Ali Alışır a commencé des études en graphisme en 1996 après avoir reçu une bourse d’excellence de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université Yeditepe.

Il s'est concentré sur le montage numérique pendant sa maîtrise en photographie, obtenue à l’Accademia Italiana de Florence.  À travers ses expositions "Virtual Bodies", "Virtual Places", "Virtual Wars" et "Virtual Landscapes"  organisées entre 2009 et 2015, Ali Alışır a abordé le thème du désarroi éprouvé par les individus sous le bombardement d'images, ainsi que les mondes virtuels et artificiels, créés comme refuge pour s'en protéger.

Dans ses expositions "Cosmos" et "Hybrid Souls" présentées après 2016, Ali Alışır s'intéresse au stress ressenti par les hommes, qui tentent de trouver un équilibre dans leur quotidien malgré la complexité de la vie moderne et la corrosivité du temps qui s’écoule trop vite.

L’artiste, dont le but est de retranscrire les conflits intérieurs de l’homme au moyen de mouvements corporels, examine les problèmes sociaux dans différents domaines tels que la philosophie, la sociologie, la littérature et le cinéma à travers ses œuvres digitales. De plus, il met ces problèmes à l’ordre du jour et veut nous mettre en garde contre un «Espace» alternatif avec ses nouvelles créations.

Les œuvres d'Ali Alışır sont exposées dans de nombreuses collections privées et étrangères, notamment le musée d'art moderne d'Istanbul, le palais présidentiel de la République de Turquie et 94 ambassades.

 

Haut de Page