Biographie

Fidia naît en 1977 à Loreto, en Italie, dans une grande famille créative et inspirante. Fils et petit-fils d’artistes, il est dès son plus jeune âge en contact avec l’art.

À l’âge de 16 ans, Fidia est engagé pour produire des peintures murales et des illustrations pour plusieurs magasins et compagnies connues, car son trait est prononcé. Inspiré par les différentes cultures qui l’entourent, il construit son talent créatif et l’affine, basé sur le street art et le monde du hip hop. Il débute ainsi sa carrière de graphiste, illustrateur et photographe, et collabore avec de nombreuses marques internationales. Il obtient son diplôme en design industriel en 2002 à l’Académie des Beaux-Arts de Florence.

En 2007 s’effectue un tournant dans la carrière de Fidia. Après un voyage de 2 mois aux États-unis, il décide de modifier sa carrière, en quittant le monde de la publicité pour se concentrer sur celui de l’art contemporain: celui-ci lui semble plus adéquat pour exprimer et partager ses émotions. À la même période, Fidia devient professeur d’art et de communication, expérience qui lui permet d’acquérir des connaissances et de mieux comprendre ce que demande la nouvelle génération.

Son besoin est grand de parler du côté obscur du monde, à un niveau plus créatif. Pour lui, essayer d’obtenir un monde meilleur passe par la création d’un art positif, à travers ses illustrations et installations. Les médias sociaux et modernes et les valeurs capitalistes sont ses sujets de prédilection. Il cherche à critiquer l’effet négatif de la communication omniprésente de notre époque et du mercantilisme de manière innovante et toujours humoristique, en nous encourageant à la réflexion sur notre rôle souvent déterminant dans ce monde de consommation et de globalisation. Ses oeuvres de médiums différents explorent la relation entre l’analogique et le digital et examine le consumérisme, la culture pop et les médias. L’artiste s’approprie des matériaux et éléments du passé et des tabloïds, très colorés, remplis de symboles et codes de la mondialisation en les transformant en objets à l’impact contemporain. Le côté léger, ludique et beau à voir côtoie l’aspect satirique, en confrontant le spectateur à sa façon de consommer.

Fidia, qui connaît bien les engrenages du système, s’amuse à le tourner en dérision via des situations absurdes, du non-sens, des couleurs et des matériaux issus de la culture pop. Son monde est une sorte de société surréaliste, forte et ironique, composée de personnages emblématiques bizarres, présentés dans différents contextes et illuminés par des «projecteurs» spéciaux. En jouant avec ce language “pop-ulaire”, et en travaillant avec l'actualité - parfois - effrayante, il essaie de donner un sens différent à ce qui se passe autour de nous. La pomme rouge vif d’Apple Care, telle une grenade prête à être dégoupillée, ou la cigogne livrant un sac poubelle de Born to be a Lie sont autant de pistes de réaction aux non-sens de la société contemporaine.

Sa carrière, déjà très prolifique, l’a amené à exposer dans des foires d’art, musées et galeries, aussi bien aux États-Unis qu’en France, au Brésil, en Indonésie, en Suisse, en Inde, au Royaume-Uni, et bien sûr en Italie. Son travail a été récompensé par des prix internationaux, des revues de presse et de nombreuses publications dans des magazines. L’artiste se déplace souvent en dehors de l’Italie, pour s’inspirer des choses étonnantes que le monde a à offrir.

 

Haut de Page