Biographie

Né en 1973, l’artiste canadien d'origine polonaise James Verbicky a vécu la majorité de ses premières années en Colombie-Britannique avant d'immigrer aux États-Unis au début des années 2000. Pendant de nombreuses années, il a lutté avec le statut juridique avant d’être finalement récompensé par la carte verte «Capacité extraordinaire» en raison de son implication importante auprès d’un large éventail de musées, galeries, publications, organisations à but non lucratif et entreprises philanthropiques. En 2008, son travail a été sélectionné pour une exposition d’artistes au Louvre avec la Société Nationale des Beaux-Arts.

Peu de temps après son exposition à Paris, et en s'inspirant des vendeurs de magazines bordant la Seine, Verbicky crée les peintures médiatiques: des œuvres mixtes, complexes et sculpturales sur une société sursaturée par les médias.En utilisant un contenu historique rare, incluant marques et publicités obsolètes mais persistantes, ainsi que des graphiques vintage, Verbicky a construit une œuvre vaste de compositions riches et uniques qui captivent le spectateur. Il tente d’engager la tendance humaine naturelle à trouver de l’ordre dans le chaos, et à attribuer un sens comme moyen de faire route dans le monde. Dans ce processus, il rappelle au spectateur qu'il est constamment influencé.

En 2014, Verbicky revient à la peinture sur toile avec la série ERA et Bhavanga, ce qui lui permet de dépasser les barrières du collage de papier avec des bandes de toile peintes à la main, des scripts en émail, et des images classiques. Verbicky est à la base un manipulateur du langage visuel, insatisfait de la seule déconstruction, poussé vers le processus de reconstruction et la création d’un nouveau langage visuel abstrait. En 2018, il a élargi sa vision en s'aventurant dans le monde des œuvres sculpturales monumentales en trois dimensions, qui se développent dans l'environnement et créent une expérience sensorielle au-delà de la seule vue.

Verbicky collabore fréquemment avec des organisations philanthropiques, utilisant ses œuvres pour contribuer à des organisations à but non lucratif telles que la Waterkeeper Alliance et l'Art of Elysium. Il a fait l'objet d'expositions internationales allant de Berlin à Bangkok, de Beyrouth à New York, Boston, Washington DC et Los Angeles. Ses œuvres ont été vendues aux enchères par Sothebys & Christie’s, et sont présentes dans des milliers de collections privées, publiques, de célébrités et de musées du monde entier.

Verbicky travaille et vit avec sa femme et ses deux enfants en Californie du Sud.

 

Haut de Page