Biographie

Née à Drummondville en 1928, Rita Letendre s’installe à Montréal avec sa famille à l’âge de 14 ans. En 1948, elle entre à l’École des beaux-arts de Montréal, mais rejette cet enseignement académique après avoir visité en 1949 l’Exposition des rebelles, qui présente les œuvres des automatistes. Letendre fréquente dès lors ce groupe. En 1962, elle entreprend un voyage d’études dans différents pays européens. En Italie, elle rencontre le sculpteur Kosso Eloul (1920-1995), qu’elle épouse en 1966.  Le couple vit à Los Angeles avant de s’installer à Toronto en 1969. Au fil des nombreuses expositions individuelles et collectives, au Canada comme à l’étranger, Letendre acquiert une renommée internationale qui lui vaut plusieurs commandes de murales extérieures et intérieures aux Etats-Unis et au Canada, entre 1965 et 1980.

D’abord inspirée par la démarche automatiste,  l’artiste s’oriente rapidement vers l’esthétique hard-edge (rigueur géométrique et la netteté des surfaces de couleurs en aplat) suivant laquelle elle développe son motif de prédilection : la flèche.

Durant les années, 1970, Letendre délaisse l’abstraction géométrique et utilise l’aérographe pour créer des effets atmosphériques.
Letendre participe en 1954 à l’exposition La matière chante où son travail attire l’attention du critique Rodolphe de Repentigny. Dès l’année suivante, elle expose en solo pour la première fois.

Le Musée national des beaux-arts du Québec a présenté une rétrospective de son œuvre en 2003-2004.

Haut de Page