Dossier de presse

Barbara Cole présente sa nouvelle série Surfacing à la Galerie LeRoyer en avril, célébrant l'autonomisation des femmes et leur résilience.

Les images éthérées de Cole ouvrent un dialogue important sur la guérison collective et la lutte contre les injustices sociales, et sensibilisent à celles qui souffrent en silence.

MONTRÉAL - le 1er avril - La dernière série de l’artiste Barbara Cole, Surfacing, représente le triomphe, la survie et la réalisation de soi. La série de photographies sous-marines présentée ce mois d’avril à la Galerie LeRoyer, à Montréal, montre des figures chatoyantes en ascension sur le fond énigmatique de l’océan. Tout comme les autres series sous-marines de Cole, son travail est rempli d'une élégance fantastique. Pourtant, cette série, alimentée à bien des égards par une histoire personnelle, est un hymne au pouvoir de volonté et de force des femmes. Cole décrit métaphoriquement les épreuves qui nous mènent finalement vers la résilience, capturant le mouvement de montée dans l'eau, nous permettant d'arriver à un lieu de véritable autonomisation. Avec la profondeur comme motif commun à la fois dans l'environnement physique et dans le message le plus important, Surfacing incarne ce que signifie monter et conquérir. Les sujets féminins de Cole sont certainement une représentation d’elle-même, mais aussi des nombreuses femmes qui prévalent dans la tourmente et les problèmes quotidiens, qui sont souvent marqués par divers stigmates.

Cole est entrée dans le monde de la mode et de la photographie à une époque où il s'agissait d'une industrie à prédominance masculine. Naviguer dans des eaux inconnues, pour ainsi dire, est un sentiment familier pour l'artiste. «La métaphore fait écho à mes propres luttes ainsi qu'à mes réalisations personnelles et artistiques. Ces femmes reprennent le pouvoir et ouvrent la voie.»  Surfacing de Barbara Cole est un bel exemple de force et de persévérance et possède une puissante dimension autobiographique.

Barbara Cole est une photographe canadienne primée et reconnue pour son travail figuratif sous l’eau. Ses photographies ont fait l’objet de nombreuses expositions dans des institutions publiques et privées, y compris des expositions solo dans les ambassades du Canada à Tokyo et à Washington et des inclusions dans les collections du Museum of Contemporary Art à Toronto, de l’Art Gallery of Ontario et du Museum of Fine Arts, Houston, au Texas. Elle a exécuté plusieurs commandes d’envergure pour des sites à haute visibilité, dont le M. Lau Breast Cancer Centre du Princess Margaret Hospital de Toronto. En 2012, la série documentaire acclamée Snapshot: The Art of Photography II a consacré un épisode à la pratique photographique de Cole. En 2015, Cole a été commissionnée pour faire la création d’une série d’œuvres promouvant la présentation du Petit Prince par le Ballet National du Canada. Cole a aussi reçu le grand prix du Festival International de la Photographie de Mode à Cannes.

Haut de Page